19.3.12

bosse


2 commentaires:

Christine a dit…

Je compatis tout en esquissant un demi sourire.

véronique a dit…

Je compatis. Moi c'est ma fille cadette que mon arcade sourcilière a rencontré à grande vitesse ce matin. Pas de dégât de son côté mais un oeil maquillé façon Sapho pour moi et qui me vaut le regard compatissant des passants prêts à me défendre contre celui qui m'a visiblement corrigé avec beaucoup de bonne volonté.
Pas de rire en cascade donc mais la petite vexation de la défiguration même pas honorable...

Enregistrer un commentaire