25.1.12

Faut-il aller voir le Millénium de David Fincher ?


13 commentaires:

Marie a dit…

Je suis pas d'accord avec toi, j'ai aimé le livre et j'ai trouvé la version de fincher plus fidèle. Tout y est, au niveau de l'intrigue. Par contre je suis d'accord avec toi, la nana qui campe lisbeth n'est pas aussi "écorchée", je la trouve limite trop douce. La version suédoise m'a ennuyée, (preuve, je me suis endormie avant la fin pour les deux derniers) et celle ci a plus de rythme. Je trouve en plus qu'à l'image la version suédoise ressemble plus à un téléfilm. Remarque c'etait peut être le but.
Mais ce n'est que mon avis!

Anonyme a dit…

la première adaptation était trés bien, mais les américains aiment bien refaire mal ce qui était bien... il vont certainement nous faire le coup avec "the artist"...

Anonyme a dit…

je ne cois pas qu'on puisse dire de David Fincher qu'il fasse "mal" du cinéma...Et pour info, The "artist" est un hommage au cinéma américain!;)

Anonyme a dit…

La mis en scène est brillante avec "une patte" David Fincher (il avait fait Seven...) moi j'ai passé un bon moment (malgré l'horreur du sujet). Soledad, je viens de lire avec grand plaisir que tu allais contribuer à Briller en Ville. Bravo, c'est génial!

Anonyme a dit…

Fincher a adapté Millénium mais à sa manière et n'a pas suivi le livre. Donc c'est très esthétique et en même temps complexe. Déjà qu'il fallait six Doliprane pour lire 50 pages de Millénium mais avec Fincher, il faut terminer la boîte. C'était pas non plus pertinent de rajouter des personnages dont l'utilité reste à prouver. En revanche, l'adaptation du Suédois dont j'ai oublié le nom, Rollmopson ou Harengsaurson est vraiment bien. A mon humble avis.

Marie a dit…

De quel personnages ajoutés tu parles? (je les ai peut être oubliés?)

Anonyme a dit…

ce que je voulais dire, c'est qu'il y a tant de romans non adaptés au ciné, c'est dommage de faire un remake... je trouve que la version suédoise fidèle et forcément dans son "jus scandinave".
Et pour "the artist", ben j'avais compris l'hommage, se seralt marrant que les américains se fassent un auto-hommage!
allez, vive le ciné et merci Soledad pour les p'tites fiches qui donnent envie, ou pas.

Et le neveu, je crois?... A penninghen, il s'éclate???

Anonyme a dit…

un tout petit peu anti-américanisme primaire non? Ils font aussi beaucoup de films magnifiques tant petits films confidentiels que grandes fresques.

Magali a dit…

J'ai vu les 2 versions et j'avoue avoir préférer la version de Fincher mais ce qui me dérange c'est d'avoir raconter que Lisbeth disparaissait à Londres alors que dans le livre et la versin Suédoise elle part se cacher en Australie ! Pourquoi cette invention ?
Sinon je suis fan de vos fiches ciné Soledad et celle de "la Pied que habito" m'a beaucoup fait rire même si le sujet n'était pas franchement joyeux !

Magali a dit…

Je viens de me relire et ce n'est pas Lisbeth qui disparait à Londres mais Harriet pardon !

Magali a dit…

Et la Piel que habito et non pas le pied lol !

lea a dit…

+1

Christine a dit…

On se croirait au Masque et la plume !

Enregistrer un commentaire