7.7.11

riccardo tisci / Givenchy









Chaque petit tas de tulles a 32 couches, des petits cercles coupés à la main, un travail de malade mais vraiment magnifique. On était ensemble à Penninghen.

4 commentaires:

Christine a dit…

Quelle merveille de précision et de délicatesse, cela évoque du givre, des cristaux de neige recréés pour habiller Dame Hiver.

lili l'archi a dit…

Oh... c'est superbe...
Ce doit être un délice de se glisser dans une robe pareille... Un vrai rêve de petite fille...

Anonyme a dit…

Vraiment très particulières ces robes, de véritables chef-d'œuvres artistiques. Les mannequins devaient être superbes ainsi vêtues.
Je vais me rendre quelques jours à Paris et je me demandais si tu pouvais me donner une idée d'un lieu particulier que tu aimes et que je pourrais visiter.
Merci
Annalabanane

soledad a dit…

aller voir le pont marie, et être touché par sa rondeur,
voir l'asperge de Manet à Orsay sur fond blanc, et le déjeuner sur l'herbe,
s'arrêter sur le verrou de Fragonard, l'astronome de Veermer, le Bonaparte de David, l'éclairage aux bougies de de la tour et le gobelet d'argent de Chardin au Louvre, traverser la cour carrée pour s'asseoir sur le pont des arts,
se promener au jardin du Luxembourg,
manger une glace Berthillon sur les bords de la seine et regarder les canards glisser sur l'eau,
faire un tour en bateau mouche ( en partant du magnifique pont neuf )

Enregistrer un commentaire