6.6.11

quelle chance d'habiter à Paris


L'exposition monumenta Anish Kapoor au grand Palais
Ca me rappelle grave Alien, j'adore. L'architecture du lieu, 1900 , avec ce truc hyper moderne qui donne l'impression d'avoir poussé à l'intérieur, ça a un côté très vivant, d'autant plus qu'on peut entrer à l'intérieur. Dedans c'est tout rouge, Kapoor dit que cela fait appel à la mémoire, un voyage retour à l'intérieur du ventre de notre mère.

5 commentaires:

lili scratchy a dit…

J'ai trop hâte d'y aller !!!
il n'y avait pas trop de monde ?
bonne semaine !!!
(bien reçu ta commande ;)

Christine a dit…

C'est impressionnant. Cette démesure me plaît, comment l'artiste a une idée, un propos et comment il ose la traduire, comment il met tout en oeuvre avec le concours des autres pour y arriver. A aucun moment on ne lui dit : "Mais enfin Monsieur, vous n'y pensez pas !".

Christine a dit…

Sur Arte à 23h25, ce soir, il y a un documentaire intitulé "Le monde selon Anish Kapoor".

julie a dit…

oui alors moi hein... je trouve que c'est un peu surcôté.
tous les médias se précipitent sur ce truc...
certes la performance technique est folle, mais pour moi
malheureusement ça s'arrête un peu là. j'ai pas trouvé qu'il
y avait des émotions dingues. pour moi c'est un peu "so what"
un peu vain le anish quoi
yours always
xxx
j

soledad a dit…

je ne suis pas un "média", j'ai adoré, c'est tout; j'aime l'idée qu'il se soit emparé de tout l'espace du grand palais, qu'il joue sur son côté cage, sur le côté animal vivant de son œuvre, qu'on puisse à la fois tourner autour de sa sculpture et entrer à l'intérieur. J'ai tout aimé, en bloc, alors qu'en plus techniquement que ce soit parfait, ça rend la chose encore plus incroyable...

Enregistrer un commentaire