31.3.11

Au crayon rouge comme à l'école

Je ne sais pas ce que je préfère comme corrections : Notre -dame, "on dirait un bonnet d'âne" ou Beaubourg :" trop mou".
J'avais totalement oublié ce que c'est de travailler pour la publicité, vive mon magazine et l'édition.

12 commentaires:

Christine a dit…

Je n'imaginais pas que tes illustrations pouvaient être annotées de rouge comme la copie d'un élève. La critique est aisée mais l'art est difficile. En avant pour une cathédrale qui s'élève vers les cieux et un musée plus vigoureux et audacieux !

véronique a dit…

Pfft. Elles sont jalouses ces correctrices. ou alors elles auraient aimé être maîtresses pour corriger des copies ? Moi, j'aime.
Et j'adore la dégaine de la fille au lipstick. bravo !

véronique a dit…

Ah ah, le correcteur de commentaire qui demande que je tape le mot "coten" pour valider mon message. "Coten" un jour de pluie comme aujourd'hui. j'adore.

rose a dit…

quand c'est pour chacha à mon avis on s'accomode de tout ! ju

soledad a dit…

non, Rose, il ne faut jamais s'accommoder des gens qui sont mal élevé et qui ne respectent pas ton travail

Christine a dit…

En effet, pourquoi ceux qui n'embêtent personne et font leur boulot correctement devraient souffrir de l'assaut des bulldozers, sans rien dire pour ne pas les offenser ? Je crois que lorsqu'on ne dit rien et qu'on s'accommode, ça fait mal deux fois (une pour le coup lui-même, l'autre pour le aïe qui reste bloqué et résonne à l'intérieur). Enfin, je dis ça mais je suis championne pour me taire et sourire quand on m'écrase le pied.

iris a dit…

Incroyable !!

anne a dit…

Elle est parfaite Notre Dame comme ça. C dommage de devoir la changer alors qu'elle avait un charme fou, une vraie personnalité... Pfuuutt!

marguerite a dit…

Moi j'adore ces illsutrations
ils ont du caca dans les yeux chez Chanel ! bouh

Anonyme a dit…

sinon Chanel lance un nouveau rouge à lèvres
Heureusement que tu t'es défoulé chez Colette

Anonyme a dit…

Ah la la...
Ayant travaillé quelques années dans l´édition, je te comprends bien ! Les corrections des clients ou des collègues nous faisaient parfois hurler de rire, même si la plupart du temps, elles nous paraissaient pitoyables...
Une fois, on m´a demandé de retourner la photo pour voir le personnage... de dos... mémorable !!
Mais ce qui était frappant, c´etait l´allégresse qui prenait ses correcteurs au fil des pages, on ne pouvait plus les arrêter ;)

Soledad, comment vas-tu t´en sortir pour dessiner les bateaux du Luxembourg ou l´Ange de la Bastille ?! En changeant l´èchelle ?!

Allez, bon courage... et peut-être que cette personne n´avait pas de stylo rose, mon préféré :)

Bonne journée,
Frédérique

Anonyme a dit…

J'aime à voir qu'il existe encore des jeunes gens sincères,avec de l'humour et sans prises de tête dans ce monde de l'illustration et du graphisme superficiel au possible.

Enregistrer un commentaire