24.9.10

régime 2








4 commentaires:

christine a dit…

Bonjour Soledad
Je recopie ici un article de www.saine-alimentation.com.
Faut vraiment faire gaffe avec les régimes. Mon 1er métier était diététicienne (il y a 24 ans)et ce que j'en ai retenu surtout ce sont les cours de cuisine et le terrible effet yoyo
des régimes :
Très souvent, on commence à grossir de la manière suivante : pour perdre quelques kilos superflus, vous avez suivi le premier régime qui se présentait, vous avez cuisiné « allégé », raflé le rayon Gerlinéa de l’hyper du coin, radié les fruits ou les sucres lents et puis inévitablement, vous avez craqué pour une pizza quatre fromages, un petit pain aux raisins ou un bon pot d’hagen däz, bref vous avez rassasié votre corps sur l’instant et vous avez replongé.
Très vite le corps s’est vengé et à stocké de peur d’être privé à nouveau et les kilos superflus ont doublé. Alors direction la pharmacie et la batterie de pilules miracle qui font dégonfler quelques semaines, et qui cessent de faire effet la cure terminée… et le jean est à nouveau trop petit.
C’est le cercle infernal de la plupart des femmes qui décident de faire un régime. Pour 95% des personnes ayant une surcharge pondérale, les régimes sont le point de départ de la descente en enfer et du poids qui n’arrête pas d’augmenter. Ce phénomène d’aggravation par les régimes est bien connu : c’est l’effet yoyo.
Nous avons besoin de 2000 à 2400 kcal/jour. Suffit-il alors d’absorber moins d’aliments qui font grossir pour mincir ? Non !
Car notre organisme sait se rationner. Dans un premier temps, il réduit la consommation d’énergie.
Imaginons la chose : les mitochondries, les petites chaudières de nos cellules, brûlent moins d’aliments. Elles produisent ainsi moins de chaleur et convertissent moins de calories en énergie. L’organisme entier est rationné, se déplacer devient plus difficile, on se sent plus fatigué et la température corporelle chute quelque peu.
Comme les réserves de sucre sont plus aisément accessibles que les graisses, le corps se sert en cas de famine dans les réservoirs de glucose du foie et des muscles.
Environ 500g de sucre sont disponible dans ces organes. La combustion du sucre vous fait abondamment transpirer, ce qui explique les premiers succès de nombreux régimes, confirmés par le poids indiqué par la balance.
L’organisme est alors dérouté : comme il a besoin de sucre pour le cerveau, il doit entamer ses précieuses protéines corporelles pour les convertir en sucre. Résultat : le système immunitaire et les centres de répartitions fonctionnent à bas régime, les muscles fondent.
En une semaine, vous avez réduit la ration calorique, tout comme votre poids, mais en vérité vous n’avez pas perdu un seul gramme de graisse. Ce n’est seulement au début de la deuxième semaine que l’organisme s’attaque aux bourrelets disgracieux.
Mais souvent on est déjà lassée du régime et l’on recommence à grignoter tout penaud des chips ou des cookies dans son fauteuil et prendre encore plus de kilos, car les muscles ne se reconstituent pas aussi vite que la graisse et cette dernière a la fâcheuse tendance à proliférer un peu partout dès que les lipides des chips sont lâchés dans le corps.
L’aiguille oscille comme un yo-yo : elle descend et regrimpe aussi sec. Personne ne peut vous sortir de ce cercle vicieux. L’industrie du régime se frotte les mains : elle gagne en effet des milliards sur les kilos superflus.
L’industrie pharmaceutique se réjouit : les pilules minceurs font fureur. Les éditeurs de magazines sont contents : un magazine accompagné d’un régime voit ses ventes grimper de 20%.
La solution ?
Changez de vie : renoncez à économiser les calories. Pour mincir, il faut manger bien et diversifié. C’est dans ce but que le blog www.saine-alimentation.com essaie de vous donner les clefs d’une alimentation saine, alliée de votre santé et de votre ligne.

Je te souhaite une belle journée
riches en bonnes surprises

la flore et la faune . com a dit…

Bonjour Soledad,
je recopie ici un article de www.vaine-alimentation.com
Faut vraiment faire gaffe avec les régimes. Mon 1er métier était galeriste & tenancière de maison close (il y a 42 ans)et ce que j'en ai retenu surtout ce sont les bouteilles de champagne et les petits fours :
Très souvent, on commence à s'emm... la vie de la manière suivante : pour perdre quelques kilos superflus, vous avez raflé le rayon Gerbinea de La Grande Epicerie, radié les coupettes et puis inévitablement, vous avez craqué pour un petit rosé, un petit pain aux raisins ou un bon pot d’hagen däz, bref vous avez imbibé votre corps qui s’est vengé paske c'est un gros méchant votre corps : le vilain a stocké de peur de se faire arroser encore d'une piquette infâme.
Alors direction la succion et le bistouri pour se faire sucer et bistouriser et la microjupe est à nouveau trop petite. Ouh la la la quel cauchemar qu'on vit quand même c'est trop dur la vie.
C’est le cercle infernal de la plupart des femmes et des métrosexuels ne les oubliont pas ces pauvres chous, qui décident de faire un régime.
Pour 95% des personnes ayant une surcharge pondérale, les régimes sont le point de départ de la descente en enfer et du poids qui n’arrête pas d’augmenter : donc pour maigrir faut surtout pas faire de régime.
Ce phénomène d’aggravation par les régimes est bien connu : c’est l’effet youyou.

Nous avons besoin de 2000 à 2400 kcal/jour. Suffit-il alors d’absorber moins d’aliments qui font mincir pour grossir ? Non !

Imaginons la chose : les mitochondries brûlent moins d’aliments, ces salopes. Elles produisent ainsi moins de chaleur et convertissent moins de calories en énergie. Alors on se caille grave le cul et on est obligé de se serrer pour se tenir chaud, ce qui finit le plus souvent en orgie.
Comme les réserves de sucre sont plus aisément accessibles que les graisses, le corps se sert en cas de famine dans les réservoirs de glucose du foie et des muscles, c'est vraiment dégueulasse mais c'est comme ça le corps, c'est plein d'organes visqueux et mal intentionnés.
Environ 500g de sucre sont disponible dans ces organes, de quoi faire un bon gros gâteau. La combustion du sucre vous fait transpirer comme un porc, ce qui explique les nombreux rejets dont vous êtes l'objet. C'est l'odeur.
L’organisme est alors dérouté : comme il a besoin d'amour, il se tourne vers des poupées gonflables et autres erzatz.

Personne ne peut vous sortir de ce cercle vicieux. Alors tant pis pour vous je vous aurais prévenus.

La solution ?
Changez de vie : renoncez à mincir et adopter le régime gressin-champagne. C’est dans ce but que le blog www.vaine-alimentation.com essaie de vous donner les clefs d’une alimentation décomplexée et amie de votre joie de vivre.

soledad a dit…

vous seriez pas tous un peu dingo

Christine a dit…

C'était pour mieux te rejoindre mon enfant ...

Enregistrer un commentaire